Coups de coeur

Ici je partage mes envies, mes idées, mes recettes, les livres que j’aime…bref, mes petits trucs, qui rendent la vie plus douce…

A MEDITER

L’ENFANT INTERIEUR

Il y a des jours sombres où la fragilité s’installe.
Où l’enfant éperdu, tout au fond de l’adulte, réclame ce qu’il n’a pas reçu.
De l’amour en rivière, des caresses en cascade.
De la sécurité à en oublier le danger.
Que même la peur existe.

Mais cet enfant perdu qui n’avait rien reçu de parents trop distants, ne sait plus ces jours là vers qui, vers quoi, crier son désarroi.

Je suis, nous sommes beaucoup à être un de ces enfants-là, enfoui dans les plis et replis de notre habit de grand.
Encore une fois frappé d’oubli.

Alors… Prendre son temps, s’asseoir, ouvrir ses bras et enfin regarder cet enfant que nous avons été, noyer son âme dans ses yeux immenses qui nous appellent, nous interpellent avec intensité.

Se souvenir de ce qui lui a manqué, et le bercer avec une infinie tendresse.

Le rassurer. Lui murmurer sans cesse qu’il ne sera plus jamais seul, oublié, affamé d’amour à en mourir.
L’aimer tellement qu’aucune peur ne pourra plus jamais souiller son regard d’ange égaré.

Lui dire les mots qu’il n’a pas entendus, la musique des sourires qu’il n’a jamais connus.
Et l’aimer tant, que notre souffle devienne le sien, qu’il respire enfin le parfum de la joie, qu’il écoute le fin rire cristallin de l’enfant protégé.
Et l’aimer encore et toujours,
Chaque jour lui offrir cet amour qui lui avait été volé.
L’aimer suffisamment pour qu’il ne soit jamais mendiant.

Apprendre à aimer, c’est déjà cela :
Aimer ce tout petit enfant qui n’ose même plus pleurer.
Aimer notre fragilité qui vient de cet enfant désespéré, le protéger, l’illuminer.

L’aimer assez pour que la solitude elle-même s’incline à son chevet.
Et alors lui et moi, moi et lui, dans la lumière dorée qui nous unit,
Être à nouveau capable d’aimer le monde entier.

© Marie de Solemne

Mes Lectures
Globalia JC Ruffin

Mon livre du moment

« Globalia » de Jean-Christophe Ruffin, ou les dérives d’une démocratie évoluant vers une nouvelle forme de totalitarisme. Il résonne beaucoup avec l’actualité!!! Passionnant comme tous les livres de Ruffin, et un peu angoissant…

« Métamédecine : la guérison à votre portée » et « le grand dictionnaire de la Métamédecine » de Claudia Rainville 

Pour moi un livre essentiel quand on s’intéresse au processus d’auto-guérison, au lien corps-esprit et que l’on cherche des éléments de réponse expliqués de manière simple et à la portée de tous. Beaucoup d’exemples concrets dont certains vous parleront forcément.

Le dictionnaire vient le compléter avec plus de 1500 maladies répertoriées.

Mes recettes

LAIT VEGETAL d’AMANDE

En arrivant en Iran, j’ai écumé supérettes et supermarchés à la recherche de mon indispensable lait d’amande mais j’ai vite compris que c’était peine perdue. La solution s’est donc vite imposée à moi, dans ce pays qui regorge d’amandes de très bonne qualité. Je me suis mise à fabriquer mon lait d’amande.

La recette est on ne peut plus simple mais il faut savoir que le lait végétal obtenu est à consommer rapidement (maximum 3 jours au réfrigérateur dans une bouteille de verre fermée).

De quoi avez-vous besoin :

  • 100 à 150gr d’amandes (si vous préférez un lait plus fort en goût vous pouvez augmenter la quantité)
  • 1l d’eau 
  • 1 blender
  • 1 grande passoire en inox à maille fine (ou un torchon)
  • 1 récipient type saladier
  • 1 bouteille en verre et son bouchon

1/ laisser tremper les amandes entières dans de l’eau pendant la nuit (ou au minimum 4h), ceci permet aux amandes d’optimiser leur teneur en vitamines et oligoéléments et de diminuer la teneur en graisse

2/ vider l’eau (dans vos plantes par exemple 😊) et mettre les amandes dans le blender avec 1l d’eau puis mixer

3/ Placer votre passoire (ou votre torchon) au-dessus d’un récipient et y verser le liquide obtenu 

4/ bien écraser la pulpe avec ses mains pour en faire ressortir tout le « lait »

5/ verser le lait d’amande obtenu dans votre bouteille, il est prêt à être consommé

Mes enfants le consomment tous les jours au petit déjeuner avec céréales ou cacao en poudre. A la maison, le lait d’amande a complètement remplacé le lait de vache dans toutes nos recettes : quiche, crêpes, gratins, béchamel, gâteaux…

Essayez, vous constaterez que c’est beaucoup plus digeste et aucun goût d’amande dans vos recettes salées.

Peut-être vous demanderez-vous ce que vous pouvez faire avec la pulpe (de son vrai nom l’okara) ? Vous pouvez l’utiliser dans vos gâteaux /cakes…Pour la conserver il est préférable de la faire sécher au four (étaler la pulpe sur la plaque de cuisson 1h à 100°C) et de la mettre ensuite dans un pot hermétique.

A vos recettes !!!

Mes voyages

Je partage quelques photos de mes plus belles découvertes en Iran où nous nous sommes installés en famille pendant presque trois ans. Oubliez les clichés, les préjugés et venez découvrir ce pays et ce peuple, merveilleux, extraordinaires qui vous laisseront des souvenirs inoubliables…